Le vélotaf : nos astuces et conseils

Avec un nombre de pratiquants en constante augmentation, découvrez nos conseils pour le vélotaf, afin de vous aussi, vous rendre à vélo au boulot.

Le vélotaf : nos astuces et conseils
Nos conseils pour le vélotaf

Date

Avec un nombre de pratiquants en constante augmentation, découvrez nos conseils pour le vélotaf, afin de vous aussi, vous rendre à vélo au boulot.

Avec une nouvelle année qui a déjà bien commencé, il est l’heure de se fixer des nouveaux objectifs. Et, pourquoi ne pas commencer par un deux-en-un ? À savoir, se faire du bien tout en prenant soin de la planète. Aujourd’hui, nous allons vous donner tous nos conseils pour le vélotaf. Ayant déjà conquis des millions d’utilisateurs à travers le monde, la France s’y met de plus en plus. Et, au vu des nombreux avantages, on comprend pourquoi ! Après ces quelques paragraphes, on ne doute pas une seconde que l’on vous verra enfourcher votre vélo, direction le boulot, et avec le sourire !

Pourquoi le vélotaf converti autant de sédentaires ?

Avec un nombre des salariés qui se rendent à vélo au travail qui a doublé en l’espace d’un an, on peut le confirmer, le vélotaf plaît ! Et, cet engouement se souligne également par l’augmentation de la vente d’accessoires de vélo ces dernières années.

Permettant plus de flexibilité, de rapidité, tout en s’entretenant physiquement sans en avoir l’impression, le tout, dans un cadre plus agréable qu’un métro bondé, ou que dans sa voiture bloquée à tous les feux rouges… Les trajets à vélo sont fortement appréciés, et dorénavant encore plus privilégiés dans une conscience écologique. En effet, ils nous permettent, à notre échelle, de diminuer notre impact carbone sur notre pauvre planète déjà bien affaiblie.

Avec des aides financières de mises en place, pour encourager et soutenir cette transition, les ventes de vélo augmentent elles-aussi. Ce qui propulse encore plus le marché du vélo fait en France.

Dans une société de plus en plus sédentaire, avec des postes se réduisant principalement à être derrière un bureau. Et n’avoir comme activité sportive, que les déplacements entre les toilettes, l’imprimante et la machine à café, le vélo permet également de redynamiser la société. Et, notamment, de diminuer les dommages engendrés par la sédentarité chez les pratiquants.

Quels conseils pour le vélotaf suivre pour l’adopter ?

Bonne nouvelle, adopter le vélotaf n’a rien de bien compliqué ! Un vélo, des équipements adaptés, avec une tenue caméléon faite autant pour pédaler que débriefer en réunion, et le tour est joué.

C’est ici un de nos conseils pour le vélotaf le plus important : bien choisir son vélo de ville qui vous amènera au boulot. Ne prenez pas un vieux vélo débrayé sur internet. À moins que vous le laissiez des journées entières, dans un lieu pas vraiment sécurisé, et avec un risque de vol élevé… Ici, l’important est de choisir un vélo adapté à votre pratique. À savoir :

  • La fréquence de son utilisation
  • Le type de trajet effectué

Miser sur la qualité, et un modèle approprié, voici l’un des meilleurs conseils pour le vélotaf qui vous apportera un confort dans votre pratique. Car, oui, on ne se met pas au vélo pour s’abîmer encore plus le dos.

Chez REF Bikes, nous avons à coeur de lier la performance et le confort, dans notre vision de la pratique du vélo. C’est ainsi, que nous avons développé un concept breveté, le Plug&Go. Cette nouvelle approche de la fabrication d’un vélo, vous permet d’avoir un modèle entièrement modulable, qui peut ainsi s’adapter à vos propres besoins.

Que ce soit la forme du cadre, l’assise, ou même la possibilité d’une assistance électrique… Votre vélo est conçu pour vous accompagner dans l’effort physique. Et, dans le cas des VAE, pour vous assister en diminuant les efforts.

Alors, n’hésitez pas à faire des essais gratuits de différents modèles, avant de choisir votre nouveau compagnon.

Quels équipements avoir pour assurer sa sécurité ?

Vos ennemis ici, ce ne sont plus les bouchons, mais les trottinettes électriques. Qui, qu’on se le dise, pensent être les Queen B de la chaussée, et rafflent tout sur leur passage. Ainsi, chers amis à deux roues, triplez votre vigilance, d’autant plus en heure de pointe pour les déplacements vers le travail.

Bien que les pistes cyclables se déploient davantage dans les villes et agglomérations, le constat général est que leur présence reste encore trop faible. Et, surtout, que leur qualité n’est pas toujours au rendez-vous.

Pourquoi vous mettre au vélotaf ?

Il est ainsi essentiel de bien mettre en application le code de la route, et d’avoir toute son attention présente sur le moment. Vous devez être à la fois vigilant pour vous-même et pour les autres, qui oublient bien souvent de l’être. Notamment dans les centres villes, pour lesquels le surnom de jungle urbaine convient parfaitement.

En plus d’aborder un bon comportement, il est essentiel d’avoir les bons équipements. A la fois sur son vélo, et sur soi-même.

Les conseils pour le vélotaf en termes de sécurité sont : voir et être vu

Côté vélo, soyez sûr qu’il dispose bien de tous les éléments de sécurité obligatoires, entre les signaux lumineux à l’avant et à l’arrière, des bonnes couleurs, ainsi que les catadioptres sur les roues. Vous pouvez ajouter des lumières ou bandes réfléchissantes supplémentaires, notamment sur les pédales et les rayons.

De plus, une sonnette portant au minimum à 50 mètres doit être installée, et en état de marche.

Vérifiez toujours, avant vos sorties, le bon fonctionnement de ces équipements. En plus des serrages du vélo et force des freins.

Niveau tenue, là aussi, mettez un point d’honneur à votre sécurité, en commençant par le port d’un casque homologué. Bien qu’il ne soit pas obligatoire passé l’âge de 12 ans, le porter diminue grandement le risque de blessures, voire choc mortel. De nombreux modèles de casques citadins existent. Tandis que certains sont axés sur une esthétique sympa, d’autres viennent accentuer la sécurité en étant connectés. Ainsi, il vous est possible d’avoir dessus des signaux lumineux, voire clignotants. Certains sont même conçus tels des airbags.

Que ce soit sur votre tenue, ou sac à dos, pensez à bien avoir des zones réfléchissantes pour être vu des autres usagers. Certains sacs à dos connectés peuvent aussi signaler vos futurs déplacements, via des leds. Pensez à adapter votre tenue si vous roulez de nuit, pour être tout autant visible qu’en tombée de jour.

De plus, adaptez votre tenue à la saison, pour rouler en confort. Notamment si vous roulez l’hiver ou par temps de pluie.

Ayez une petite trousse de secours, ainsi qu’une autre de réparation pour être prêt face à tout imprévu.

Prévoyez également des encas, si jamais vous vous sentez faible en fin de journée, avant de reprendre la route.

Quels choix de stationnement trouve-t-on en conseils pour le vélotaf ?

La sécurité passe aussi par celle de votre vélo lorsqu’il est stationné. De nombreuses sociétés, ou villes, proposent des stationnements pour vélo, comme c’est le cas dans la ville de Lyon.

Cependant, si vous n’y avez pas accès, investissez dans un bon antivol de vélo, pour diminuer le risque de vol, toujours élevé.

Différents modèles existent, dont les antivols en U se positionnant comme ceux ayant la meilleure balance entre son côté pratique, sa robustesse et son encombrement.

Renseignez-vous bien sur les zones, afin d’en choisir une assez sécurisée. Même si cela vous éloigne un peu, et que quelques mètres de marche soient ajoutés.

Par ailleurs, sachez qu’il est possible de demander l’installation de box à vélos dans les copropriétés, sous réserve d’acceptation. Ainsi, même une fois rentré, votre vélo peut être en sécurité, prêt à repartir le lendemain pour une nouvelle journée.

Plus d'articles