La sécurité à vélo : les équipements à avoir pour prévenir le danger

Entre code de la route et équipement, savoir assurer sa sécurité à vélo est indispensable pour évoluer sereinement dans un environnement. Découvrez ici notre récapitulatif.

Avec des chiffres du nombre de tués en accidents à vélo qui glacent le sang, il est important de rappeler quelques règles, et de refaire un point sur l’équipement à avoir pour se balader en toute sécurité à vélo. Comme l’expression le souligne, il vaut mieux prévenir que guérir, et à vélo il n’y a rien de plus vrai. La prévention est ainsi essentielle, dès le plus jeune âge, afin d’encourager les bons comportements sur les pistes cyclables. 

C’est pour cela que la Sécurité routière a lancé une campagne de sensibilisation en 2020, « Attention à vélo, attention aux vélos  », afin de rappeler les règles de partage des espaces entre cyclistes et automobilistes, pour évoluer en toute sécurité. Cette action va de pair avec le Plan « Vélo et Mobilités Actives » du gouvernement, qui a pour but de multiplier par trois les déplacements à vélo en France.

Comment avoir un vélo aux normes de sécurité ?

Une enquête menée par l’ONISR a soulevé qu’un cycliste est trois fois plus susceptible d’avoir un accident qu’un automobiliste. Que vous rouliez en VTT ou à vélo électrique, il est ainsi essentiel de vérifier votre équipement avant chaque sortie, afin de s’assurer de son bon fonctionnement et d’évoluer en toute sécurité. 

Pensez à vérifier notamment : 

  • L’état du cadre, les réglages de votre vélo, de la selle, des roues, des freins, l’état des pneus (usure et pression), les serrages, les lumières, la sonnette, les vitesses.

Afin de préserver ses performances, il est également important de bien entretenir son vélo, et de le faire réviser au besoin par un spécialiste. L’accumulation de poussière, eau ou terre peut être abrasif pour vos pièces, et impacter leur robustesse. Pensez notamment à bien nettoyer la chaîne de vélo, et passer un chiffon sur le cadre entre les utilisations.

Equipez votre vélo des bons accessoires

Pour votre sécurité, des accessoires ont été conçus dans le but de vous permettre de voir et d’être vu.

Accessoires obligatoires :Accessoires conseillés :
– Avertisseur sonore pouvant être entendu au moins à 50 mètres
– Freins avant et arrière en bon état
– Feu jaune ou blanc, et catadioptre blanc à l’avant
– Catadioptre de roues orange
– Catadioptre de pédales orange
– Feu et catadioptre rouge à l’arrière du vélo 
– Siège enfant adapté pour les moins de 5 ans
– Casque jusqu’à 12 ans
– Gilet rétroréfléchissant en zone hors agglomération, de nuit, et zone avec peu de visibilité
– Le casque de vélo
– Un rétroviseur
– Pneus à bandes latérales réfléchissantes
– Écarteur de danger
– Gilet rétroréfléchissant

Choisir la bonne tenue de cycliste afin d’être vu

Une tenue claire ainsi qu’un casque de couleur blanche permettent d’être plus visible sur les routes. Vous pouvez également ajouter à votre tenue des éléments rétro-réfléchissants pouvant se fixer via scratch, ou se superposer. Nous trouvons notamment des gants, bracelets, ou gilet pouvant être mis sur un sac à dos pour souligner votre présence. Un baudrier lumineux peut également être apposé.

Elément rétroréfléchissant vélo

Afin d’éviter les désagréments de la pluie, du vent et des projections de boue, des protections et visières peuvent être ajoutées à votre casque, s’il n’en possède pas de base.

La technologie au service de la sécurité à vélo

Les dernières technologies ont permis l’élaboration de nouveaux équipements de sécurité, à l’image des sacs connectés. Equipés de signaux lumineux activables à distance, ils vous permettent d’annoncer votre direction sans lâcher le guidon. Des casques de vélo connectés ont également été conçus dans la même optique. 

Des alternatives aux casques ont également vu le jour, avec des casques de vélo airbag. Se portant autour du cou, ils se gonflent en cas de choc afin de protéger le cycliste. Une autre innovation est celle de la technologie MIPS, qui a été pensée pour créer une membrane dans le casque reproduisant l’effet du liquide céphalo-rachidien qui enrobe notre cerveau, et le fait « flotter », afin d’absorber l’énergie du choc vécu.

Adopter le bon comportement à vélo

A vélo, les risques sont multiples, être attentif à son environnement est essentiel pour être en sécurité, et assurer celle des autres. Il est ainsi important de bien connaître les règles en vigueur ainsi que le code de la route, afin de savoir comment se comporter. La sécurité routière propose ainsi dès le plus jeune âge des sensibilisations dans les écoles, avec des tests sur vélo afin de préparer les enfants. Ces notions de sécurité sont toutefois importantes à rappeler même au plus grand, afin qu’elles soient bien respectées.

Etre préparé à prendre la route, c’est notamment savoir où l’on va. Connaître son itinéraire permet d’éviter les phases de doutes entre deux routes et les potentiels risques d’accidents. Utilisez au plus les pistes cyclables, et si un bout de route n’en dispose pas, roulez bien à droite, jamais à plus de deux côte-à-côte, sinon en file indienne, et prenez vos virages en serrant correctement pour ne pas gêner. Faites attention aux angles morts qui sont omniprésents.

Adaptez toujours votre allure, afin de pouvoir anticiper des dangers et agir en fonction. En règle générale, une vitesse de 20 km/h est à respecter dans les zones partagées.

Bien évidemment, on oublie la musique à fond dans les oreilles ou épisode de Stranger Things sur le guidon, toute votre attention doit être mobilisée. Autre règle parfois quelque peu oubliée, il est interdit et passible d’amende de rouler à partir d’un taux d’alcoolémie de 0,5 g/l.

Si vous êtes amené à emprunter un trottoir, descendez de votre vélo en amont. Seuls les enfants de moins de 8 ans sont autorisés à les emprunter sur leur vélo. Donnez toujours la priorité aux piétons s’il n’y a pas de danger.

Laisser un commentaire