Comment bien choisir son antivol de vélo ?

Que ce soit pour un arrêt minute, ou pour une demie journée, il est important de bien protéger votre vélo. Voici notre guide complet, pour bien choisir votre antivol de vélo.

Bien des Français freinent face à l’achat d’un vélo pour une raison : la peur de se le faire voler. En effet, chaque année, pas moins de 400 000 vélos sont volés en France. Un chiffre qui, on le comprend, peut ralentir l’achat d’un vélo, notamment si le projet est d’investir dans un VAE. C’est pourquoi nous allons vous donner ci-dessous quelques explications et conseils, afin de savoir comment sécuriser votre vélo, notamment avec un antivol, et dérouter les potentiels voleurs. Ainsi, l’envie de vous lancer dans l’aventure d’aller au travail à vélo pourra peut-être se concrétiser plus sereinement.

L’importance d’un antivol de vélo

Contrairement aux vélos en libre-service qui se bloquent eux-mêmes, votre vélo ne dispose potentiellement pas de ce système. Il est ainsi essentiel d’investir dans un antivol pour pouvoir mettre son vélo et ses accessoires en sécurité. 

Bien que le prix de certains antivols puisse paraître exorbitant, il est important d’en prendre un de bonne qualité, et de ne pas opter pour le modèle premier prix. Rien ne sert de faire une économie sur le cadenas, si c’est pour voir disparaître votre vélo dès le lendemain.

Savoir déterminer le niveau de risque où l’on pose son vélo

L’un des facteurs à prendre en compte pour le choix de votre cadenas est le risque de vol présent là où vous allez poser votre vélo. Bien que présent partout, certaines zones, comme dans les grandes villes et campus, sont plus sujettes aux vols. Afin d’étudier le risque, la durée pendant laquelle sera attaché votre vélo est à prendre en compte. Choisissez ainsi un antivol dont la résistance est adéquate à l’environnement afin de sécuriser au mieux votre vélo.

Comment s’y retrouver dans les différents antivols ?

Bien des modèles d’antivols existent, et votre esprit peut vite se perdre d’un modèle à un autre. Pour éclairer votre choix, questionnez-vous sur :

  • Le poids et encombrement de l’antivol
  • La taille et la flexibilité

Dans le cas où votre vélo serait toujours fixé au même endroit, vous pouvez opter pour un antivol qui restera attaché à cet endroit. N’ayant pas besoin de le transporter sur vous, vous pourrez choisir un modèle résistant avec des chaînes épaisses. Au contraire, si vous devez transporter votre antivol, le poids et l’encombrement de celui-ci vont être déterminant pour votre choix.

Les antivols peuvent se porter dans un sac, comme une ceinture, ou encore être accrochés au cadre avec un système vendu avec. Les antivols pliants permettent le plus de gain de place, et ceux en U une légèreté fortement appréciée. 

La taille et flexibilité de l’antivol seront déterminantes pour les possibilités d’attache. Tandis qu’une chaîne peut facilement se glisser autour de divers éléments, un antivol en U sera contraint par sa forme rigide. 

Quel cadenas choisir pour son vélo

Nous trouvons principalement ces 4 types d’antivol de vélo :

  • Antivol à câble
  • Antivol en U
  • Antivol à chaîne
  • Antivol pliable

Ayez à l’esprit que les antivols à câble sont souvent choisis pour leur prix attractif, légèreté et facilité à transporter. Cependant, ces modèles sont les plus simples à sectionner. Les trois autres modèles proposent des bons compromis entre leur coût et leur résistance. La protection est généralement plus forte dans un antivol en U, puis, à chaîne, et enfin un pliant.

Concernant les antivols en U, portez votre choix sur des modèles ayant un diamètre supérieur à 13 mm. En dessous il est facile de les sectionner avec des outils utilisés par tous. Un diamètre de 16 mm et plus vous assurera une résistance même face à des pinces coupe boulons.

Connaître les sigles pour bien choisir son antivol de vélo

Bien qu’un antivol soit toujours sectionnable, l’idée est d’en acheter un qui ralentira le voleur dans son procédé. Pour vous aiguiller sur votre choix, des organismes indépendants réalisent des tests sur divers antivols, et les répertorient sur leurs sites s’ils correspondent à leurs niveaux d’exigence et degré de sécurité.

Certaines assurances demandent à ce que votre antivol soit vérifié par un de ces organismes.

Le Sold SecureARTFUB (Fédération française des utilisateurs de bicyclette)
Organisme indépendant britannique avec 4 niveaux de certification : Bronze, Silver (Argent), Gold (Or) et Diamond (Diamant).
Étant en contact avec la police anglaise, ils peuvent ainsi connaître les différentes méthodes de vol afin de les tester sur les antivols.
Organisme hollandais, 
ils attribuent des notes entre 1 à 5 pour classer les antivols testés.
Leur évaluation et certification des antivols servent de référence auprès des assurances en cas de vol.
Ils attribuent deux niveaux de certification :
1 roue : résistance sur une courte période contre des outils discrets de moins de 30 cm.
2 roues : résistance sur un temps donné contre des outils plus agressifs mais plus voyants, jusqu’à 75 cm.

Antivol à clé ou à code ?

En règle générale, les antivols à clé sont plus solides que ceux à code, et moins sujets aux soucis de mécanisme. Certains proposent des clés avec des LED afin de pouvoir plus facilement fixer son vélo dans la nuit.

La gamme des antivols en U propose pour certains une double fixation. Avec un verrou de chaque côté du U, vous avez ainsi une double sécurité face au risque de torsion. Les antivols en chaîne présentant un verrou intérieur sont également plus sûrs que ceux se fermant avec un cadenas à clé.

Comment bien sécuriser son vélo ?

Il est conseillé d’attacher son antivol sur son cadre, en hauteur. Cela rendra moins évidente et discrète sa coupe par un voleur avec un outil imposant.

Vous pouvez utiliser des antivols secondaires sur les roues, si la zone est à risque. Certains antivols en U, avec des boucles, permettent de les sécuriser. Les modèles en « fer à cheval » viennent eux bloquer votre roue arrière, tout en étant solidaire au cadre. Si vous ne souhaitez pas trop investir, des antivols à câble peuvent être un plan b.

Autre partie exposée au vol : la selle de vélo. Des colliers de selle viennent remplacer les serrages classiques, afin d’apporter un blocage sécurisé. Ils se présentent sous différentes technologies, dont certaines se désactivent lorsque le vélo est retourné. Pensez ainsi pour ces modèles à bien fixer votre vélo. Et pour les vélos pliables, des sacs de transport existent pour l’emmener partout avec vous, ainsi plus de risque de vol !

Comme vos équipements de sécurité, votre antivol de vélo est ainsi à choisir avec soin.

Laisser un commentaire